Pour ou contre l’écriture inclusive?

| 21 octobre 2017 | 0 Commentaire

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, a déclaré ce lundi 16 octobre 2017 qu’il n’était pas favorable à l’écriture inclusive dans les manuels scolaires. Mais au fond, de quoi parle-t-on ? L’écriture inclusive vise à féminiser les mots en plaçant, entre des points médians, la terminaison féminine. Par exemple, « président·e » ou encore « les candidat·e·s ». Cette pratique a pour but de faire comprendre et de faire apprendre l’égalité des sexes à travers le langage. Pourquoi ce changement d’écriture fait-il polémique en France ? Pourquoi nos enfants sont-ils les premiers concernés ?

L’écriture inclusive s’appuie sur 3 conventions :

  • Les fonctions, les métiers et les titres doivent s’accorder en fonction du genre : Directrice, enseignante, chroniqueuse…
  • Le féminin et le masculin doivent être utilisés quand on parle d’un groupe de personnes, soit grâce à la double-flexion « Les présidentes et les présidents », soit par l’utilisation des points médians « Les président·e·s ».
  • Eviter d’écrire « Homme » avec une majuscule de prestige et écrire « droits humains » plutôt que « droits de l’homme ».

Un sujet qui ne date pas d’hier !

Même si l’expression « écriture inclusive » est récente, l’idée d’intégrer plus de neutralité et d’égalité des sexes dans l’écriture ne date pas d’hier, cela fait plus d’une vingtaine d’années que des personnes se penchent sur le sujet.
Le 03 janvier 2013, un décret du président François Hollande permet la création du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE). Le HCE contribue à la féminisation des fonctions, la parité des représentations et l’utilisation à la fois du féminin et du masculin par groupe de personnes, dans les organismes publics.

«Un nombre croissant d’entreprises et d’institutions le comprennent : le langage constitue un levier puissant pour faire progresser les mentalités. En adoptant l’écriture inclusive, chacun·e peut faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes ! »

Nos enfants vont-ils apprendre l’écriture inclusive à l’école ?

Tout récemment, pour la rentrée scolaire 2017-2018, les éditions Hatier ont publié le premier manuel scolaire qui intègre l’écriture inclusive (Magellan, questionner le monde CE2). C’est une première dans les manuels scolaires pour enfants. Dans ce livre, la grammaire, avec l’accord systématique des noms et des adjectifs féminins etmasculins, ainsi que la typographie mettent les femmes et les hommes sur un pied d’égalité. Dès le sommaire, Hatier propose une égalité des genres.

Pour la FCPE 95, si nous parlions plutôt d’ égalité garçon/filles dans le milieu scolaire .Nous sommes encore loin de la réussite pour tous et de l’ égalité des chances

Catégorie: Activités du CDPE

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video