La réforme du bac, dossier sensible du gouvernement

| 3 décembre 2017 | 0 Commentaire

Alors que vient d’être annoncée la réforme de l’entrée à l’université, une mission a été créée pour transformer l’examen bicentenaire. Emmanuel Macron veut une dose de contrôle continu et quatre épreuves finales.

Le bac, un « monument national ». « Le supprimer serait comme démonter la tour Eiffel. » Ces propos, empruntés à d’anciens ministres de l’éducation, en disent long sur la tâche difficile qui incombe à leur successeur, Jean-Michel Blanquer, mandaté pour réformer l’examen bicentenaire, en parallèle à la réforme de l’entrée à l’université, dont le détail, très attendu, a été annoncé, lundi 30 octobre. Conformément à l’engagement de campagne d’Emmanuel Macron, le bac devrait être limité à quatre épreuves finales ; les autres matières seraient évaluées en contrôle continu.

Avec la nomination officielle, lundi, de Pierre Mathiot à la tête d’une « mission » sur le bac, le chantier commence. Cet universitaire, ex-directeur de Sciences Po Lille, a été choisi pour mener les discussions avec la communauté éducative, dans un calendrier serré : le bac « nouvelle formule » est prévu en 2021, avec des répercussions sur la classe de 2de dès la rentrée 2018 (sur la 1re et la terminale en 2019 et en 2020). Le sujet est sensible – c’est peu dire –, en raison des mécontentements que ne manquera pas de soulever une évolution de l’examen, devenu, au fil du temps, le symbole de l’immobilisme politique en éducation. En même temps le ministre qui reconnaît que « la disparition des filières L, S et ES est une option, mais parmi bien d’ autres ».« Le bac doit à la fois certifier une qualité atteinte à la fin de l’enseignement secondaire, mais aussi aider à réussir par la suite , assure-t-il. Qu’il soit un tremplin vers le supérieur pour les élèves. » Pour nous parents devons nous être en accord avec ses propos?

 

Catégorie: Activités du CDPE

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video