Déclaration liminaire de la FCPE95 du CDEN du 22 Mars 2016

| 22 mars 2016 | 0 Commentaire

 

dessin_fraternite480px

Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs les membres du CDEN,

 

Cette année 2016 sera marquée par la mise en place de la réforme du collège. Pour la FCPE95  l’important c’est la lutte contre les inégalités et la réussite de tous les élèves.

 

Cela faisait longtemps que nous le disions, le collège avait besoin d’être réformé. Mais pour qu’une réforme ne soit pas qu’une belle idée sur le papier propice à la communication, plusieurs conditions doivent être réunies :

Tout d’abord, le nombre de professeurs et les dotations horaires dans les établissements doivent être en augmentation par rapport à l’année2015 qui, comme les précédentes, avait été une année difficile. La mise en place d’une réforme va nécessiter un effort supplémentaire. Son ambition pédagogique va nécessiter plus de temps enseignant.

 

Or que constatons nous déjà aujourd’hui ?

 

Je vais sans doute vous faire sourire puisque ce sujet est récurent, mais le non remplacement des enseignants absents reste un sujet majeur et préoccupant pour les parents FCPE : Comment parler de réforme aux parents quand il n’y a pas de professeur dans la classe ??

 

Nous demandons donc des recrutements pour que les viviers soient suffisants et que les enseignants absents soient systématiquement remplacés y compris lorsque ceux-ci partent en formation.

 

Dans un deuxième temps, le contenu des enseignements et leur organisation doivent répondre aux objectifs de la réforme proposée. Sur ces points nous sommes plus qu’inquiets ! La mise en place des AP au lycée est loin d’être une réussite, ils n’y servent qu’à rattraper heures et cours perdus ! Ce qui se profile au collège nous laissent penser qu’une fois de plus AP et EPI seront détournés de leur objet initial.

Et nous le dirons crûment : utiliser ça et là les moyens des DHG pour financer le maintien d’options déguisées et acheter localement une paix sociale n’est pas le meilleur moyen de faire réussir un projet de réforme.

 

Enfin la réforme du collège que nous attendons doit renforcer la mixité sociale dans les établissements et les classes.  La mixité au sein des établissements, des classes, véritable vecteur de réussite scolaire pour tous les élèves est un enjeu majeur de la réforme que nous appelons de nos vœux.

 

Et la place des parents dans tout ça ?

 

Nous ne resterons pas spectateurs d’une réforme dont les enjeux sont majeurs pour la réussite de nos enfants !

Nous ne cautionnerons pas l’échec d’une réforme qui ne se donne pas dès le départ les moyens de sa réussite !

Pour réussir une réforme du collège, on  aura  besoin des parents à tous les niveaux. Mais pour le moment, les parents ont bien l’impression d’être la dernière roue du carrosse. Ceux que l’on prévient quand tout est décidé et que l’on ne peut plus discuter !

Bien peu de nos représentants dans les collèges du       Val d’ Oise ont été sollicitées en amont de toutes les discussions sur les modalités de mise en place de cette réforme. Nous dénonçons aujourd’hui la tenue à la va vite dans de nombreux collèges des Commissions permanentes et Conseils d’Administrations avant les vacances de février. Nous dénonçons la précipitation de commissions permanentes convoquées le matin pour des CA programmés en fin d’après-midi ! Comment voulez-vous que des parents bénévoles assistent à ces réunions en pleine journée et rendent comptent à leurs mandants avant 17h …cela tourne au simulacre, voire au mépris.

Nous voulons croire à la réussite d’une réforme du collège, mais pas dans ces conditions !

Nous appelons à ce qu’une véritable concertation soit mise en place rapidement à tous les niveaux.

Côté gestion budgétaire : les conseils d’administration des collèges sont dans le flou. Au printemps dernier, le Conseil Départemental a décidé de ponctionner les réserves financières des collèges, sous le motif que certains collèges avaient des « trésors » inemployés. Le conseil départemental estimait ces réserves cumulées à plus de 7 millions d’euros, et souhaitait en récupérer environ un dixième.

Pour la mise en œuvre de ce plan, le moins que l’on puisse dire est que le conseil départemental a entretenu le flou le plus complet. Par exemple, la communication envers les gestionnaires des collèges n’a eu lieu qu’après la rentrée scolaire de l’automne 2015, par une circulaire tellement obscure que certains parents élus en CA ont dû éclairer les gestionnaires sur les conséquences réelles de cette circulaire.

 

Enfin les parents FCPE souhaiteraient conclure cette déclaration liminaire en disant quelques mots sur le projet de Loi de modification du Code Travail ainsi que sur Rest’O collège  Ce texte dont la version en cours suscite de multiples débats et rejets touche le champ de l’éducation.

C’est une régression sans précédent qui dérèglemente le temps de travail des apprentis mineurs avec l’extension de la possibilité de les faire travailler jusqu’à 10h par jour et 40h par semaine. A l’heure où nous œuvrons tous pour revaloriser l’attrait des formations par apprentissage et en faire des vraies voies d’orientation et de réussite un tel détournement de la formation professionnelle au profit des entreprises est inacceptable.

Concernant Rest’0 collège, nous sommes surpris d’apprendre en cours d’année que une nouvelle études est encours. Ils paraient que les prix seraient trop hauts pour certaines familles. Monsieur le président du Conseil Départementale, nous vous indiquons que c’ est l’ensemble des familles qui se retrouvent avec des prix trop élevés ! Mais bon nous sommes toujours entendue alors que depuis plus de trois mois , nous sommes toujours en d’ un rendez vous demandé ?

Nous appelons l’éducation nationale à passer aux actes pour que les beaux discours se transforment en réalité tangible pour l’Ecole pour tous.

Nous demandons au Conseil départemental de revoir sa copie !

Catégorie: Déclarations, Non classé

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video