Conseil Départemental de l Education National

| 21 mars 2016 | 0 Commentaire

arton1704

De la maternelle à l’université, les conditions de préparations de la rentrée 2016 ne sont pas à la hauteur d’une ambition de réussite accrue pour tous. Il y a derrière les chiffres une réalité qui  se contredit dans chaque commune.

Depuis  plusieurs mois des rassemblements  se sont déroulées dans les plusieurs lieux  et dans tout le  département contre des réformes élaborée par le ministère de l’éducation nationale seul sans les moyens que méritent l’ ensemble de nos enfants pour la réussite pour tous et les meilleures conditions pour les adultes référents de la transmission et des apprentissages et  de l’ amour d’ apprendre.  es parents membre de la  communauté Educative, ne sont pas réfractaires au changement. Au contraire, ils le souhaitent, ouvert à tous les élèves, transmettre les connaissances, puisse répondre aux aspirations de toutes et tous, qu’il puisse les aider concrètement dans leurs apprentissages et dans leurs difficultés, qu’elles soient passagères ou plus importantes et cela de manière égale sur l’ensemble du territoire. Ils souhaitent que les écoles cessent  d’être
une gare de triage qu’elle est depuis trop longtemps collectivement. Les parents  refusent par contre que les établissements soient mis en concurrence et que s’y instaurent des hiérarchies intermédiaires, propres à uniformiser les pratiques pédagogiques, sur un mode de management inspiré des entreprises privées.

Ces réformes augmentent  de manière significative la charge de travail des enfants. Elle va à l’encontre de ses objectifs affichés de réduction des inégalités, d’aide aux élèves en difficulté et de prise en compte de
tous les besoins .Ces réformes font  totalement l’impasse sur la question des effectifs d’élèves dans les classes. Les dotations globales horaires (DGH) actuellement prévues pour la rentrée 2016 en attestent cruellement. Nous continuons à demander le retrait de ces réformes, ses  abrogations et l’ouverture de véritables négociations sur la base des revendications de l’ ensemble de la Communauté Educative .

Pour l’école primaire, celle dont la Ministre dit faire une priorité, le
traitement n’est pas plus satisfaisant. Après des coupes sombres pendant dix ans, le ministère restitue au compte goutte quelques postes chaque année au département du Val d’ Oise.
Après les premiers travaux de carte scolaire dénoncés par l’ensemble des membres du Conseil Départemental de l’Education National ,quarante  écoles risquent de voir fermer  quarante classes et nous risquons de voir arrivée des classes à plus de trente élèves  .Les parents, comme les équipes pédagogiques   font le constat que tous les problèmes rencontrés actuellement ne trouveront aucune réponse satisfaisante à la rentrée prochaine. La situation des remplacements ne sera pas améliorée, les conditions d’accueil des élèves à besoin éducatifs particuliers dans les classes ordinaires non plus.

Les RASED resteront dans l’état où les a laissés la législature précédente.

L’Ecole publique et laïque, de la maternelle à l’université nécessite d’autre choix budgétaires dans le Val d’ Oise  comme ailleurs.

Demain, dans les prochains jours nous serons réunis avec l’ensemble des membres de la Communauté Educative  pour envisager les suites de la lutte contre les conditions de cette rentrée.

Pour l’heure Mardi 22 Mars 2015 à 18h nous ne siègerons au  CDEN pour le dire et redire Stop à cette casse. L’école pour tous doit reprendre le chemin de l’ égalité

Catégorie: Activités du CDPE, Conseils Locaux

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video