Notre feuille de mission pour l’année scolaire 2017-2018 « Dix idées pour changer l’école»

| 7 octobre 2017 | 0 Commentaire

 

Dix idées pour changer l’école,

Pendant sa campagne, le candidat Emmanuel Macron s’était engagé à mettre en œuvre dès la rentrée 2017 un certain nombre de mesures de son programme en matière d’éducation. Maintenant qu’il est président, que va-t-il se passer dans les écoles, collèges, lycées ? Même si certains peuvent nous satisfaire : le CP12, les classes bilingues…

Si nous faisons un premier constat :

Absence de professeurs pour enseigner dans le second degré devant nos enfants sur le Val d’Oise :

85 Professeurs

 

650 jeunes en second degré non scolarisés à la rentrée (Ouï dire : « manque de place »)

Le problème affecte tout autant les autres matières.

A la réforme des rythmes, loin de s’attaquer à l’échec scolaire, vient s’ajouter l’arrêt des 9 demi-journées par 47% des communes du Val d’Oise.

Nous pouvons comprendre le choix des familles qui ont souhaité cet arrêt de l’inégalité à l’inégalité : horaires, contenu des activités et tarifs variant d’une commune à l’autre, loisirs éducatifs pour les uns, garderie pour les autres, gratuits ici, payants ailleurs, au gré des politiques locales.

Nous pouvons aussi comprendre que certaines communes se retrouvent en difficultés financières suite à la décision du désengagement de l’état.

En revanche, comment pouvons-nous améliorer la réussite de tous nos enfants, quand notre pays se situe 25ème sur l’échelle mondiale pour la réussite de tous ? Qui peut penser un instant que c’est moins d’école qu’il faut ?

 

Arrêtons de désespérer les parents, qui savent qu’on ne sortira pas de la crise économique sans développer l’éducation et avec elle l’emploi qualifié.

Arrêtons de désespérer l’ensemble de la communauté Educative, qui sait que le savoir est un pouvoir et qu’il n’y a pas de véritable démocratie sans appropriation des savoirs par tous, et donc, l’école pour tous !

C’est pour ces raisons que nous souhaitons vous présenter notre feuille de route l’année à venir.

 

Quelques propositions élaborées :

Ces idées ne sont pas forcément nouvelles et seraient à approfondir. Elles donnent cependant des indications claires sur ce que devrait être un changement progressiste de l’école.
Les « réformes » actuelles sont très loin d’aller dans ce sens !!!

Mise en œuvre du socle commun de compétences :

Alors que l’institution se contente d’évaluations purement formelles de compétences, la mise en œuvre du socle doit être l’occasion d’un travail collectif de toute la communauté éducative, en impliquant les élèves, en créant des liens entre les établissements des différents degrés comme le prévoient les cycles.

 

Réforme du lycée :

Les lycéens doivent pouvoir construire leur parcours personnel dans le cadre de modules interdisciplinaires sur le modèle des TPE, de projets et de travaux collectifs, tout en bénéficiant d’un accompagnement adapté.

Projets d’établissements :

Ils devraient prévoir une large place à des activités pluridisciplinaires, des pratiques culturelles et artistiques, sans les limiter à des « cerises sur le gâteau »

Service des enseignants :

Le service de l’enseignement d’aujourd’hui doit inclure les nouvelles tâches du métier (accompagnement, suivi d’élèves, aide aux travaux personnels, orientation, concertation), dès le début de la carrière pour les nouveaux enseignants, sur la base du volontariat pour les personnels en place. Pouvons-nous laisser des adultes sans formation devant l’ensemble des élèves ? Ce qui devait devenir exceptionnel sur le recrutement avec des contractuels sans formations est en train de se généraliser sur l’ensemble du territoire du Val d Oise.

Formation des enseignants :

Elle doit s’appuyer sur un travail collectif ambitieux et de longue durée d’échanges d’expériences entre enseignants, base pour réfléchir ensemble au sens du métier comme pour faire évoluer les pratiques.

Éducation prioritaire :

L’ensemble de la communauté Educative travaillant avec les familles et les enfants des REP+ et REP seront plus efficaces en étant plus stables, ce qui demande des mesures spécifiques.

 

Communication avec les parents :

Améliorer la communication entre l’intérieur et l’extérieur de la classe doit être un souci constant, par exemple en mettant en ligne des cahiers de textes d’élèves. Les réunions avec les parents gagneraient à ne pas se limiter à de la restitution de résultats, pour parler de l’école, de ce qu’on y fait, du sens du travail scolaire… Nous avons été à leur rencontre dès la rentrée avec la caravane FCPE qui a passée deux jours sur le Val d’Oise.

Ouverture de l’école :

L’Education populaire devrait être davantage associé aux projets d’établissements, notamment pour l’accompagnement éducatif.

École et territoires :

Il faut renforcer ou construire des instances de délibération associant tous les acteurs locaux : État, collectivités et établissements.

L’urgence de l’école pour tous :

La relance de l’éducation prioritaire est une urgence, mais il ne s’agit pas de construire une école à plusieurs vitesses, avec des objectifs différents pour les élèves des quartiers les plus défavorisés ! Au contraire, il faut donner plus de moyens là où il y en a plus besoin, pour que l’école puisse donner à tous les enfants une culture commune de haut niveau.

Notre feuille peux paraître complexe.Mais elle est réalisable!

 

Catégorie: Activités du CDPE

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video