Vers une meilleure reconnaissance du métier d’ATSEM

| 17 février 2017 | 0 Commentaire

 

La communauté éducative compte près de 60 000 ATSEM, présents dans toutes les écoles françaises. Ces agents apportent un soutien concret aux enseignants et participent activement au développement et à l’autonomie des enfants de 3 à 6 ans.

Comme tous les agents de catégories C, les ATSEM ont été revalorisés depuis 2014 à hauteur de 612 euros annuels, auxquels se sont ajoutés 200 euros liés au dégel du point d’indice.

Néanmoins, « si le métier est humainement valorisant« , rappelle Annick Girardin, ministre de la Fonction publique, « les difficultés sont réelles pour les ATSEM« .

Ces difficultés sont de trois ordres :

  • Des missions qui manquent parfois de clarté
  • Des conditions de travail parfois difficiles
  • Un manque de débouché et de perspectives professionnelles pour les agents

Pour lever ces difficultés et tendre vers une meilleure reconnaissance du métier, le Conseil supérieur de la Fonction publique territoriale (CSFPT) a remis à Annick Girardin un rapport portant sur les ATSEM, qui préconise plusieurs orientations pour améliorer leur vie professionnelles au quotidien.

Des missions redéfinies
La ministre s’est engagée à ce que les missions des ATSEM soient redéfinies pour la rentrée prochaine. Des groupes de travail rassemblant élus et organisations syndicales seront constitués dans les prochaines semaines pour définir les missions qui leur sont confiées.

Analyse et prévention des risques professionnels
Face aux difficultés exprimées par les ATSEM autour de la pénibilité de leur travail (bruit ambiant et permanent, disponibilité totale, etc.), la ministre a annoncé le lancement d’une étude pour analyser les risques professionnels et proposer les moyens de les prévenir.

Annick Girardin a en outre souligné le rôle essentiel des employeurs, qui doivent encourager les évolutions de carrières à travers la formation des agents.

De meilleures perspectives de carrière
Enfin, pour améliorer les parcours professionnels et offrir de meilleurs débouchés aux ATSEM, la ministre s’est engagée à faciliter le passage des agents qui le souhaitent vers d’autres métiers afin de permettre l’accès à la catégorie B.

Catégorie: Non classé, Activités Nationales

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video