« Touche pas ma ZEP » demande une « carte élargie » en éducation prioritaire

| 6 février 2017 | 0 Commentaire

Une « carte élargie » des lycées en éducation prioritaire

« Nous demandons avant tout la publication d’une carte élargie des lycées en éducation prioritaire (avec le maintien de tous les lycées ex-ZEP et l’entrée de nouveaux lycées qui devraient légitimement en relever) », peut-on lire dans un communiqué de « Touche pas ma ZEP ».

Le collectif réclame aussi la création d’un « statut unique de l’éducation prioritaire », établi « selon des critères objectifs clairement identifiés », afin de « sortir de la jungle des labels actuels » et de pouvoir « juger en toute transparence de l’équité de la distribution des moyens alloués ».

450 postes pour les lycées ZEP défavorisés : « de la poudre aux yeux »

Face à la mobilisation des ex-lycées ZEP, Najat Vallaud-Belkacem avait annoncé, le 28 novembre, la création de 450 postes, afin que les établissements « connaissant le plus de difficultés sociales, puissent avoir encore moins d’élèves par classe, et plus d’adultes dans l’établissement ».

Mais selon « Touche pas ma ZEP », qui est soutenu par le SNES-FSU et Sud-Education, « ces 450 emplois sont affectés pour la seule rentrée 2017 », sans « garantie sur leur maintien » à la rentrée suivante. Pour le collectif, cette création de postes est donc « dérisoire » et « insignifiante au regard des besoins » des ex-lycées ZEP. Ainsi, indique-t-il, « cette annonce n’est que de la poudre aux yeux ».

Une réforme programmée « courant 2017-2018 »

Fin novembre, le ministère de l’Education nationale a annoncé, outre cette « dotation exceptionnelle » de 450 « emplois nouveaux », la programmation, « courant 2017-2018 », d’une réforme de l’éducation prioritaire, destinée aux lycées.

Ainsi, Najat Vallaud-Belkacem rappelle que le gouvernement a d’abord réformé les « réseaux écoles-collèges » en 2015, mais que « les lycées seront à leur tour concernés ». En attendant, la ministre a assuré ne « pas oublier » les lycées accueillant « les élèves les plus défavorisés », et leur a promis de maintenir leurs indemnités et droits de mutation, jusqu’en 2019.

Catégorie: Informations aux Conseils Locaux

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video