Déclaration de la FCPE 95 au congrès FCPE de Marseille

13254477_1752627828286129_472999431618819217_n
De la part de nos enfants
Ecoutez ça gronde !
Eh Parent, est-ce que vous regardé dehors?
L´avenir de vos enfants est compromis, peut-être pas celui de vos propres enfants mais pour une grande partie des jeunes, l’avenir s’annonce sombre J’aurai aimé parler d’autre chose, d’autre sujet
Mais je ne suis pas serein Nos jeunes ne font plus confiance au système, aux politiques, à l’avenir libéral où les relations ne reposent que sur la finance et pas sur l’humain
Ce système laisse beaucoup trop de nos enfants sur le bord du chemin, en pleine mer, à vivre dans la rue…
Ils ne peuvent plus façonner leurs pierres et s’émanciper.
On les gaze, on ne les respecte pas, on bafoue la convention internationale des droits de l’enfant, on les brutalise et pire encore on les ignore comme si tout était normal. Même on va plus loin plus de vie sentimentale,
Le monde existe, c´est pour gérer des êtres humains
On avance tous tête baissée sans se soucier de nos valeurs et des droits de l’Homme. On oublie même nos fondamentaux.

Ce système entasse des gosses et il les regarde crever
à Calais, sur nos quais Seine à Paris, dans des chambres d’Hôtel loin des transports en commun et de nos yeux dans le Val d’Oise et loin des centres villes
Mais ne vous inquiétez pas, Messieurs, Mesdames membre du bureau !
Nous sommes du bon côté mais ce qu´on voit, on ne peut le nier
Nous vivons sur le même sol mais les vies et les fins de mois n´ont pas le même parfum et nous on ne bouge pas ou si peu.
Et chaque année monte un peu plus la rumeur des laisser pour compte. Le système a décidé qu´y avait pas de place pour tout le monde.
Vous avez entendu les cris dehors, c´est bien notre futur qui gronde
Le système s´est retourné contre l´homme, perdu dans ses ambitions individuelles
La liberté, l’égalité, la fraternité et l’intérêt général sont en travaux même au sein de notre fédération et y´a beaucoup trop de déviations

Nos enfants nous pose la question on fait comment.
Est-ce que les hommes ont voulu ça, est-ce qu´ils maîtrisent leur rôle
Ou est-ce que la machine s´est emballée et qu´on a perdu le contrôle
Est-ce qu´y a encore quelqu´un quelque part qui décide de quelque chose au sein de cette fédération ?
Ou est-ce qu´on est tous pieds et poings liés en attendant que tout explose. Et c´est bien l´homme qui regarde mourir la moitié de ses frères sur l’ensemble du globe ? Mais on a laissé trop de sujets où notre fédération n’est pas intervenue : le pass contraception, sur les jeunes mineurs isolés, les lycéens sous OQTF … On est dirigé par des graphiques, c´est de la branlette à grande échelle

L´avenir n´a plus beaucoup de sens dans ce monde de financiers
Ce sont des marchés qui nous gouvernent mais aussi des hommes et nous devons constituer un FRONT COMMUN et j’oserai dire un FRONT Populaire, loin des intérêts particulier et pour travailler ensemble pour une école qui accueille tous les enfants quelle que soient leurs origines, leurs territoires…
Est-ce que vous entendez les cris des indignés

Pour l´avenir, pour les enfants, essayons de ne pas rester insensibles
Nous voulons une FCPE solide et fédérée
De la part de nos enfants
Ecoutez ça gronde !
Eh Parent, est-ce que vous regardé dehors?
L´avenir de vos enfants est compromis, peut-être pas celui de vos propres enfants mais pour une grande partie des jeunes, l’avenir s’annonce sombre J’aurai aimé parler d’autre chose, d’autre sujet
Mais je ne suis pas serein Nos jeunes ne font plus confiance au système, aux politiques, à l’avenir libéral où les relations ne reposent que sur la finance et pas sur l’humain
Ce système laisse beaucoup trop de nos enfants sur le bord du chemin, en pleine mer, à vivre dans la rue…
Ils ne peuvent plus façonner leurs pierres et s’émanciper.
On les gaze, on ne les respecte pas, on bafoue la convention internationale des droits de l’enfant, on les brutalise et pire encore on les ignore comme si tout était normal. Même on va plus loin plus de vie sentimentale,
Le monde existe, c´est pour gérer des êtres humains
On avance tous tête baissée sans se soucier de nos valeurs et des droits de l’Homme. On oublie même nos fondamentaux.

Ce système entasse des gosses et il les regarde crever
à Calais, sur nos quais Seine à Paris, dans des chambres d’Hôtel loin des transports en commun et de nos yeux dans le Val d’Oise et loin des centres villes
Mais ne vous inquiétez pas, Messieurs, Mesdames membre du bureau !
Nous sommes du bon côté mais ce qu´on voit, on ne peut le nier
Nous vivons sur le même sol mais les vies et les fins de mois n´ont pas le même parfum et nous on ne bouge pas ou si peu.
Et chaque année monte un peu plus la rumeur des laisser pour compte. Le système a décidé qu´y avait pas de place pour tout le monde.
Vous avez entendu les cris dehors, c´est bien notre futur qui gronde
Le système s´est retourné contre l´homme, perdu dans ses ambitions individuelles
La liberté, l’égalité, la fraternité et l’intérêt général sont en travaux même au sein de notre fédération et y´a beaucoup trop de déviations

Nos enfants nous pose la question on fait comment.
Est-ce que les hommes ont voulu ça, est-ce qu´ils maîtrisent leur rôle
Ou est-ce que la machine s´est emballée et qu´on a perdu le contrôle
Est-ce qu´y a encore quelqu´un quelque part qui décide de quelque chose au sein de cette fédération ?
Ou est-ce qu´on est tous pieds et poings liés en attendant que tout explose. Et c´est bien l´homme qui regarde mourir la moitié de ses frères sur l’ensemble du globe ? Mais on a laissé trop de sujets où notre fédération n’est pas intervenue : le pass contraception, sur les jeunes mineurs isolés, les lycéens sous OQTF … On est dirigé par des graphiques, c´est de la branlette à grande échelle

L´avenir n´a plus beaucoup de sens dans ce monde de financiers
Ce sont des marchés qui nous gouvernent mais aussi des hommes et nous devons constituer un FRONT COMMUN et j’oserai dire un FRONT Populaire, loin des intérêts particulier et pour travailler ensemble pour une école qui accueille tous les enfants quelle que soient leurs origines, leurs territoires…
Est-ce que vous entendez les cris des indignés

Pour l´avenir, pour les enfants, essayons de ne pas rester insensibles
Nous voulons une FCPE solide et fédérée

Catégorie: Non classé, Congrès

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video