Collectif Transporte moi Protège moi

| 28 avril 2017 | 0 Commentaire

Madame La Présidente,

Malgré plusieurs tentatives, à la fois auprès de vos équipes du STIF et celles du Conseil Régional, il semblerait que nos préoccupations soient éloignées des vôtres. Vous avez lancé en décembre 2016, un nouveau marché concernant les transports scolaires adaptés pour les départements 78, 95 et 92. Celui-ci sera effectif à la rentrée 2017 /2018. Mais quelles sont les priorités de ce marché ? Faire des économies et diminuer le nombre d’interlocuteurs en privilégiant les grosses sociétés ! Faire des économies est une action tout à fait louable mais dans les faits et donc dans la réalité du quotidien de nos enfants, cela se traduit par des choix de transporteurs dont l’intérêt premier n’est ni la sécurité, ni la sérénité de nos enfants ! Ce qui est inacceptable. Or, si le droit de nos enfants à être scolarisés – et donc transportés vers leurs établissements – est indéniable, cela doit se dérouler dans de bonnes conditions ; ce qui veut dire des sociétés de transport fiables à tous les niveaux, c’est-à-dire : – Des sociétés sensibilisées aux particularités de nos enfants (nos enfants ne sont pas des marchandises) et à leur respect en tant qu’êtres humains ; – Une continuité dans la prise en charge des enfants ; – Des chauffeurs dûment formés ; – De la ponctualité dans les prises en charge. Tout cela a un coût, nous en sommes conscients mais nous, PARENTS, ne pouvons tolérer que le transport de nos enfants soit bradé. Aujourd’hui, certaines sociétés s’engagent à prendre en charge des circuits mais les problèmes s’accumulent car elles raflent des parts de marché qu’elles ne peuvent assumer. Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé en Septembre 2015 !!! Un véritable fiasco ! Les témoignages sont nombreux… Et qu’est-ce qui a changé depuis ?… Vous n’avez pas voulu écouter les transporteurs locaux qui ne peuvent plus répondre aux appels d’offre du STIF tant les prix sont tirés vers le bas et la complexité administrative pesante et chronophage. Certaines sociétés, qui recrutent des centaines de chauffeurs chacune au niveau national, raflent les appels d’offres publics, mais prennent soin, par le biais de filiales aux Luxembourg et en Belgique, de ne dégager aucun bénéfice en France. Non-respect du droit du travail, dettes URSSAF, évasion fiscale etc….et tout cela avec l’argent et la complicité du Conseil Régional ! Et vous, Madame Pécresse, présidente du STIF, vous prenez donc la responsabilité de confier nos enfants à ces sociétés ? Dites-nous, très sincèrement, leur confieriez-vous VOS enfants ?… Parce que la réalité quotidienne c’est cette mère dont le fils handicapé lui raconte qu’il est resté dans la voiture garée en double file parce que le chauffeur devait livrer un colis. Ou cette autre maman qui se plaint que des chauffeurs inconnus viennent chercher son fils autiste. Ou encore celle-ci qui se plaint de la durée du trajet parce que l’entreprise a regroupé deux tournées pour faire des économies, alors que le Conseil Régional paye pour deux… Pendant ce temps-là : – Des entreprises de transport locales ferment. Trois cents emplois en février 2017. – Beaucoup de transporteurs, tellement dépendants du STIF, n’osent pas parler. – Beaucoup de parents, angoissés à l’idée de perdre leur droit au transport pour leur enfant handicapé, n’osent pas se plaindre, et laissent partir, tous les matins, leur enfant la peur au ventre… Il existe des solutions, pas plus coûteuses, pour harmoniser ces transports et en garantir la qualité, en mettant notamment en place un appel d’offre qualitatif. Des parents rassurés, des enfants en sécurité et des emplois sauvés. En attendant que l’expression  » bon sens  » fasse son entrée dans le dictionnaire de l’administration, nous avons décidé de nous battre contre ces aberrations et ce qu’on peut appeler sans hésiter un véritable scandale. Aujourd’hui, nous avons constitué un collectif regroupant à la fois des parents inquiets de la manière dont sont pris en charge leurs enfants, et des transporteurs soucieux de la qualité de cette même prise en charge, de l’humanité que requiert ce type de transport.

Ce collectif TRANSPORTE MOI, PROTEGE MOI, dont le nom à lui seul reflète notre préoccupation première, s’est créé dans le seul but de faire avancer les choses puisque nos appels résonnent dans le vide. Le collectif

Catégorie: Activités du CDPE

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video