La FCPE s’indigne que des élus de la République puissent se prononcer contre l’égalité de tous les enfants dans l’accès à la restauration scolaire

Le 2 décembre, la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat examinait la proposition de loi garantissant l’égal accès à la restauration scolaire votée en mars à l’Assemblée nationale. Cette proposition de loi n’aurait dû être qu’une formalité puisqu’elle prévoit l’inscription dans la loi d’une jurisprudence solide et l’affirmation d’une notion constitutionnelle : l’égalité devant le service public.

Pourtant, ce mercredi, les sénateurs de la commission éducation ont émis un avis défavorable sur ce texte, avant le vote définitif en séance le mercredi 9 décembre.​ Dans son communiqué de presse, la commission affirme être attachée à l’égalité entre les élèves, juge que le nombre de commune qui ne respectent pas le principe d’égalité est minime et ajoute qu’il ne s’agirait pas d’ajouter une charge supplémentaire aux communes.

Face à de tels arguments la FCPE s’interroge. Comment un nombre minime de communes pourrait engendrer une montée des dépenses nécessitant pour les sénateurs de s’opposer à ce texte ?

La FCPE s’indigne que des élus de la République puissent s’opposer à un texte visant à garantir l’égalité entre les élèves, sur des principes uniquement comptables et gestionnaires, puisqu’il s’agit bien de cela.

Pour de nombreuses familles fragilisées socialement, la restauration scolaire est le seul repas équilibré quantitativement et qualitativement de la journée. A l’heure de la refondation de l’école, la qualité de l’apprentissage ne peut être compromise par une absence de repas.

La FCPE rappelle aux sénateurs ​que d’après l’UNICEF, en France un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. Elle appelle les sénateurs à reconsidérer les implications de ce texte dans le quotidien des familles avant le vote en séance prévu mercredi 9 décembre. La FCPE demande à tous ses militants d’interpeller leurs sénateurs au plus vite sur cette question cruciale.

Il s’agit d’un combat mené par la FCPE depuis de nombreuses années. Cette proposition de loi répond à une grande attente​ parmi les parents d’élèves, car enfin, ils n’auraient plus à se battre pour inscrire leur enfant à la cantine scolaire.

Catégorie: Conseils Locaux, Informations aux Conseils Locaux, Primaire, Secondaire

A propos de l'auteur :

Commentaires (2)

URL de Trackback | Flux RSS des commentaires

  1. Charlane dit :

    Bonjour
    Malheureusement malgré la jurisprudence du T.À. De Versailles la maire de Saint Gratien impose de fournir une attestation d’employeur pour inscrire nos enfants aux activîtes et à la cantine.
    C’est tout à fait discriminatoire et honteux!! Quelle démonstration de la France républicaine! !!
    Va T elle imposer sa divine décision au cas par cas.???!!!

    • Bruno Brisebarre dit :

      Article premier :
      Instauration d’un droit d’accès à la cantine scolaire au bénéfice de l’ensemble des enfants scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires, lorsque ce service public local facultatif a été mis en place par la municipalité.
      Interdiction de toute discrimination, en raison de la situation de la famille des élèves, dans l’accès aux cantines scolaires.
      Article 2 :
      Compensation des charges supplémentaires induites, pour les communes, par l’instauration d’un droit d’accès à la cantine scolaire au bénéfice de l’ensemble des enfants scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires.

Laisser un commentaire

De la maternelle au lycée

  • Archives:

  • Categories:

  • Tags:

Pétitions

Non à la fermeture de classe aux Longues Rayes à Eragny-sur-Oise

  Nous, les parents d’élèves et les futurs parents de l’école primaire Les Longues Rayes à Eragny-sur-Oise, nous signons cette pétition pour dire «  NON à la fermeture de classe aux Longues Rayes ». Non à la dégradation continue des conditions d’accueil et d’apprentissage de nos enfants à l’école primaire. Chaque enfant a droit à […]
| 22 septembre 2016 | 0 Commentaire

Lycée de Gonesse : « les effectifs sont ingérables pour les professeurs et les élèves »

Nous, parents, professeurs et personnels du lycée René Cassin de Gonesse (95), sommes en lutte depuis juin etl ‘ équipe pédagogique  en grève depuis le vendredi 2 septembre pour dénoncer les classes surchargées, en cette rentrée 2016-2017 : – toutes les classes de secondes entre 34 et 35 élèves ! – de nombreuses classes de première et […]
| 6 septembre 2016 | 0 Commentaire

Les parents d’élèves appellent les députés à voter l’accès à la cantine pour tous les enfants !

    La FCPE rappelle inlassablement que certains enfants arrivent à l’école en ayant faim, la cantine est souvent le seul vrai repas qu’ils font dans la journée. Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » l’a démontré, ces situations ne sont pas isolées et elles ont également un impact sur la réussite des […]
| 11 juin 2016 | 0 Commentaire

Video